Galerie

Coupure du ruban
Cérémonie d'ouverture FASKO 2014
Site Maraîche de Kambo CLCOP de Kadiolo
Site Maraîche de Kambo CLCOP de Kadiolo
Site Maraîche de Kambo CLCOP de Kadiolo
8 Mars 2015
Célébration de la Journée Intenationale des Femmes à Gladiè Par AOPPR de Sikasso
Formation en Adobe Premiere Pro SC4
Bourse des Semenses 2015
Formation des membres des commissions foncières sur le fonctionnement des COFO à Yanfolila
Formation des membres des commissions foncières sur le fonctionnement des COFO à Yanfolila (Rapport de la dite Formation se trouve dans le Document Menu Infos Agri Mali)
Stand des transformatrices membres du CRCR à la FASKO 2014
Bourse édition 2015
Visite des stands

Jekafo Gelekan

Résumé du projet CRCR Jèkafo Gèlèkan (parlons ensemble sous l’arbre à palabre)

Depuis les événements de mars 1991 le Mali a connu la création et l’émergence de plusieurs organisations paysannes dont le Comité Régional de Concertation des Ruraux (CRCR) en 1996. Cette organisation a pour objectif principal de représenter et de défendre les intérêts des producteurs et productrices de la région de Sikasso pour la prise en compte de leurs préoccupations dans les politiques de développements rural dans la région, au Mali et au niveau international à  travers le Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles de l’Afrique (ROPPA) dont elle est membre fondatrice.  Malheureusement il est confronté à des problèmes de communication interne et externe. Ce projet vise à répondre à ce besoin d’échange d’information sur les expériences, les problèmes entre les producteurs de la région de Sikasso d’une part et de transmettre leurs préoccupations aux décideurs, à l’AOPP, à la CNOP et au ROPPA pour alimenter les thèmes de plaidoyer.

Ce projet Jèkafo gèlèkan ou « parler ensemble sous l’arbre à palabre » est ainsi une initiative du CRCR pour pouvoir assumer sa mission principale d’information et de mobilisation de ses membres pour qu’ils participent aux débats sur les politiques locales, régionales, nationales et internationales agricoles.

Ce projet est destiné surtout aux femmes rurales et aux jeunes ruraux qui constituent la majorité des membres du CRCR il constitue ainsi une innovation importante car il devrait permettre de faciliter la formation des femmes rurales et les jeunes ruraux à l’utilisation des matériels informatiques dans tous les cercles de la région.  C’est pourquoi le CRCR a désigné une femme rurale et un jeune rural comme membre du comité de gestion du projet et qui participe à la rédaction du projet. En outre le système Gèlèkan est propre à la région de Sikasso et constituerait en tant que telle une innovation majeure avec l’utilisation de WIMAX.

Les producteurs de la région attendent avec impatience le démarrage de ce projet dans le contexte des débats transparents sur La Loi d’Orientation Agricole au Mali qui attend d’être voté par l’Assemblée Nationale du Mali.

Pendant l’élaboration de ce projet nous avons découvert que :

-          tous les acteurs du développement agricole sont confrontés aux mêmes problèmes de communication,

-          que d’autres services sont attendus pour les besoins des producteurs (télé centre, initiation à l’informatique etc.),

-          que tous les acteurs sont d’accord pour contribuer au fonctionnement du projet,

-          que ce projet est un outil fédérateur.

 Les mérites, apports ou valeurs ajoutées de notre projet sont beaucoup parmi les quelles on va citer :

-          la facilitation du partage d’information entre les responsables du CRCR à tous les niveaux,

-          la connaissance par les producteurs du rôle et des activités des responsables,

-          la connaissance par les acteurs de l’intérêt, de l’importance du CRCR,

-          l’amélioration de la visibilité du CRCR,

-          la réduction du coût de fonctionnement par la diminution des déplacements des responsables,

-          la facilitation de la structuration des producteurs pour participer aux débats sur les politiques de développement rural,

-          la mise en commun des synergies pour faire connaître les problèmes des producteurs,

-          la mobilisation des ressources locales pour des services précis.

Le CRCR est une organisation qui a une expérience de négociation, de collaboration avec beaucoup de partenaires au niveau du Mali, et de la région comme l’AOPP et la CNOP dont il est membre, Chambre régionale d’agriculture, l’assemblée régionale de Sikasso, les services techniques de l’Etat, la Coordination régionale des ONG de Sikasso, le Conseil national de la Société Civile du Mali, l’antenne du centre Joliba de Sikasso, les programmes de la Coopération Suisse, les Agriculteurs Français et Développement International (AFDI) etc.  Des contacts sont en cours avec tous ceux ci pour leur participation au soutien et à la mise en œuvre. L’AOPP a déjà donné son accord pour la prise en charge de l’animateur communicateur ainsi que son déplacement. Les négociations sont en cours avec la Coopération Suisse pour leur contribution dans le projet.

I. INFORMATIONS GENERALES SUR LE PROJET

1.1  Synthèse du projet

Le projet Jèkafo Gèlèkan qui veut dire « parlons ensemble sous l’arbre à palabre » concerne l’installation d’un système de communication pour les producteurs /productrices agricoles du Comité Régional de Concertation des ruraux (CRCR) comprenant 215 organisations de base dont 115 féminines et les autres acteurs du développement de la région de Sikasso.

Ces acteurs sont confrontés à un problème de communication et d’information sur les questions concernant les textes de loi, les projets et programmes, les innovations technologiques, les  expériences des producteurs et productrices des différentes zones de production de la région, sur l’évolution de la production de coton

L’objectif du projet est de faciliter l’accès à l’information de l’ensemble des Comités Locaux de Concertation des organisations Paysannes (CLCOP) membres du CRCR et de favoriser leur participation à la prise de décision au niveau des instances supérieures.

Il permettra de :

-         Développer la communication, le dialogue et l’échange interne entre les producteurs/ productrices, de renforcer la visibilité et la crédibilité du CRCR et ses démembrements

-         Fournir les informations sur les opportunités, les textes de loi et de procédures des partenaires, en vue de permettre au CRCR de défendre les intérêts multiformes des producteurs par les actions de plaidoyer et de lobbying.

Le projet contribue  à la  lutte contre la pauvreté dans la région de Sikasso par le renforcement des capacités, l’amélioration du niveau d’organisation et la participation des producteurs/ productrices à travers un système d’information et de communication efficace et opérationnel.

II. DESCRIPTION SOMMAIRE DU PROJET

Le projet Jèkafo Gèlèkan qui signifie parlons ensemble sous l’arbre à palabre, consiste à mettre en place un système de communication, information, de dialogue et d’échange entre les CLCOP et le CRCR autour des préoccupations du monde rural.

 Il s’agit de doter le CRCR au niveau régional et les CLCOP au niveau des cercles de matériels informatiques pour permettre à chaque niveau d’assurer sa mission de mobilisation de sensibilisation  et d’information  sur les orientations et les préoccupations du monde rural.

Le CRCR aura une connexion à Internet qui lui permettra de faire des recherches d’information sur les questions institutionnelles des producteurs agricoles (sites des  ministères et autres).

En outre, le CRCR se connectera avec d’autres organisations au niveau national d’une part : Association des Organisations Paysannes Professionnelles (AOPP), la Coordination  Nationale des Organisations Paysannes (CNOP) etc.), et  niveau  internationales  d’autre part.

Des équipements seront installés aux sièges du CRCR et des différents CLCOP pour que les leaders puissent organiser des discussions avec les responsables des organisations des paysans sans intermédiaires et à un coût supportable par les producteurs.

Les CLCOP seront connectés à l’Internet pour qu’ils puissent envoyer et recevoir les informations sur le fonctionnement des organisations paysannes, les quantités et qualités des produits du CRCR et organiser les concertations avec les producteurs en vue de leurs participations aux débats sur les politiques agricoles et autres décisions.

Dans un premier temps quatre CLCOP situés dans des cercles où il y a un CLIC (centre local d’information et de communication) ou un CMC (centre multimédia de communication) seront connectés à Internet et les trois autres seront dotés  de matériels informatiques. Ils vont recevoir les informations du CRCR et des autres CLCOP par le service d’un animateur sur des CDROM. Un  système WIMAX  est sollicité par le CRCR pour la connexion des trois cercles qui n’ont pas de CLIC. Une étude complémentaire devrait être faite par IICD et IDC pour sa faisabilité avant la fin de la première année. Quand le système sera bien opérationnel et si l’étude est positive sur le moyen WIMAX, CRCR pourra étendre la connectivité avec le système WIMAX aux autres CLCOP et au CRCR lui même.

Pour l’information, la sensibilisation et la mobilisation des producteurs à la base, les radios communautaires seront sollicitées pour diffuser les avis de rencontre comprenant les objets. Des débats seront organisés par les leaders autour des résultats des rencontres et des enjeux.

La durée totale du projet est de cinq ans dont deux ans sur financement IICD.

Au cours de ces deux premières années les activités suivantes seront réalisées :

-         La mise en place d’une équipe pour la gestion du projet et des équipements,

-         L’installation des matériels informatiques et de communication au niveau régional et dans les 4 CLCOP ( Kadiolo, Bougouni, Sikasso et Koutiala ) et les connecter,

-         La dotation des CLCOP de Kolondièba, Yorosso et Yanfolila de matériels informatiques,

-         La formation des responsables des Unions à la collecte des informations quantités, qualités, adresses des producteurs ou des organisations, prix des produits, période de production etc.)

-         La formation des membres du bureau des CLCOP à l’utilisation des matériels informatiques (initiation à l’informatique, navigation à l’Internet, recherche de site web etc),

-         Formation de l’équipe de gestion du projet à la gestion du projet (gestion financière, planification des activités etc.), élaboration de rapport technique et financier,

-         Formation de l’équipe de gestion au traitement des données et des informations,

-         Tenue d’un atelier d’information des partenaires sur le projet,

-         Signature de convention avec les radios pour la sensibilisation et la diffusion des informations,

-         La mise en œuvre du système de communication et de partage d’informations, et l’envoi d’informations pertinentes a tous les niveaux concernés

-         La réalisation d’une étude de faisabilité du système WIMAX par IICD et ICD dans les trois cercles Kolondièba, Yorosso et Yanfolila et ses possibilités d’extension,

-         L’organisation du lancement officiel du projet

-         La rencontre annuelle de bilan entre les délégués des CLCOP et les partenaires,

-         Le suivi des activités.

-         La recherche de partenaire pour accompagner le projet (Coopération Suisse, PASAOP, PASE etc.).

A l’issue du projet, les responsables du CRCR et les autres partenaires devraient être capables de donner les informations aux producteurs et leurs organisations et de discuter avec eux en temps réel et avoir des résultats concrets.

2.1.3. Promoteurs du projet

*        Historique du CRCR

En Février 1996 suite à une rencontre entre les organisations paysannes des premières et troisièmes régions organisées par le programme GDRN, Helvetas, la coopération Suisse, et Terra Nuova, les organisations paysannes de la région de Sikasso ont décidé de créer un cadre de collaboration. Un bureau provisoire fut mis en place pour conduire le processus.

Des échanges ont eu lieu à Namposséla du 5 au 07 Avril  1996 pour déterminer le type d’organisation, les membres et ses missions.

Ainsi 39 représentants d’organisations paysannes dont le SYCOV créèrent le premier octobre 1996 le comité régional de concertation des ruraux (CRCR) à Doussoudiana dans le cercle de Yanfolila. Un bureau de 15 membres fut élu.

Aujourd’hui, le CRCR regroupe 215 organisations dons 115 féminines de base à travers les sept cercles de la région de Sikasso.

Ces organisations de base sont regroupées en réseaux de producteurs (Unions des producteurs et productrices).

*        Objectifs du CRCR

Les objectifs du CRCR sont entre autre :

-         Etablir les liens de solidarités entre les organisations rurales.

-         Permettre aux organisations rurales d’échanger sur les acquits de leurs propres expériences.

-         Favoriser le développement de la formation professionnelle, l’assistance technique, l’animation et la commercialisation au profit des organisations rurales.

-         Appuyer le renforcement institutionnel des organisations rurales

-         Promouvoir une plus grande solidarité entre les ruraux grâce à une définition claire des aspirations et objectifs communs à soutenir auprès des pouvoirs publics.

-         Collaborer avec les pouvoirs publics pour la définition des politiques visant le monde rural.

*        Activités

-         échange d’information sur tous les enjeux du monde rural entre les producteurs agricoles de la région de Sikasso,

-         Organisation d’atelier sur l’avenir de jeunes ruraux,

-         Organisation d’atelier sur la définition de la stratégie de diffusion des textes régissant les ressources naturelles dans la région de Sikasso,

-         Organisation des concertations sur l’élaboration de la loi d’orientation agricole sur la base d’un mémorandum paysan,

-         Appui à la promotion des produits agricoles pour leur valorisation par la participation à des foires internationales à Dakar,

-         Formation des leaders de la région et forum national d’analyse du cadre juridique et institutionnel des organisations paysannes au Mali,

-         Mise en relation entre les producteurs et les partenaires techniques et financiers,

-         Diffusion des textes de la décentralisation,

-         Appui aux organisations membres en organisation et structuration,

2.1 Objectifs de développement

Le projet entend apporter une contribution à la lutte contre la pauvreté dans la région de Sikasso à travers la mise à disposition d’informations sur les textes législatifs et réglementaires. La participation des producteurs à  l’élaboration et à la mise en œuvre des programmes de développement.

 Il rentre ainsi dans le cadre du plan stratégique national de lutte contre la pauvreté et est conforme à la politique régionale de développement des filières agricoles adoptée par l’assemblée régionale de Sikasso.

2.2 Objectifs du projet

2.2.1    Objectif  Global

L’objectif global du projet est de contribuer à faciliter la participation des membres du CRCR

aux débats sur l’élaboration des politiques agricoles et une mise en relation entre les différents

producteurs.

2.2.2    Objectifs spécifiques.

-         Améliorer le système d’information entre les producteurs,

-         Permettre aux producteurs d’accéder à l’information en temps réel et sur place,

-         Renforcer la collaboration et la confiance entre les producteurs,

-         Faciliter la circulation de l’information entre le CRCR et les CLCOP d’une part et les  CLCOP entre eux d’autre part,

-         Mettre en place des séances d’échange et de débat par an entre les producteurs,

-         Faciliter la collaboration entre les structures d’appui et les producteurs,

-         Permettre aux producteurs et aux  productrices des cercles, de donner et recevoir les informations utiles à leurs activités.

2.3. Evaluation des besoins

2.3.1 Besoins.

Au niveau des organisations de producteurs

Les besoins en information des organisations de producteurs sont de plusieurs types et proviennent de sources variées. Parmi ces informations, on peut noter :

  1. a.      Les informations économiques et commerciales

L’information sur le marché national, sous-régional, africain et étranger : les débouchés, les techniques de protection, les prix, la réglementation sur les normes de qualité  les réseaux de transport et de distribution, les méthodes d’organisation de la commercialisation, les disposition de la campagne agricole, les acteurs et services importants.

  1. Les informations  techniques sur la production et la valorisation des produits

Il s’agit aussi d’une très grosse demande des organisations de base. Il s’agit notamment des informations liées aux techniques de production, à la valorisation, la transformation et la conservation  des produits, à l’analyse et à la certification des produits :

  • Semences et variétés, les techniques de production, de protection végétale et animale, nutrition et alimentation animale, fertilisation, gestion de l’eau, diversification des cultures, mécanisation et maintenance des équipements.
  • Technique  de transformation, valorisation des sous produits, emballages et conditionnement, équipements réglementation des produits, marketing.
  • Les structures et prestataires importants.
  1. c.       Les informations  organisationnelles et juridiques :

Le CRCR et les unions régionales ainsi que leurs démembrements dans les cercles doivent fournir une assistance aux OP de base en vue de leur faciliter l’accès aux  informations sur les textes, règlements et institutions de gestion des questions agricoles. Ceci permettrait de construire des alliances stratégiques en vue d’influencer la politique agricole dans le contexte de l’intégration sous régionale.

  1. Les informations sur les sources d’appui et de financement

 La demande d’information sur la constitution et le fonctionnement des groupements, associations, coopératives, unions, fédérations est forte.

La sollicitation au niveau des organisations et associations de base dans le domaine de l’élaboration et négociation de contrat, droits et devoirs des organisations, les sources de financements des filières agricoles, les principaux partenaires techniques et financiers est encore plus forte.

Au niveau des partenaires commerciaux

Les besoins en information des partenaires concernent surtout :

les quantités, les qualités, le label, les variétés, les conditions de production, de conservation et de transformation des produits, les périodes de production, les prix, les moyens de transport, l’état des pistes, les adresses des organisations ou des producteurs.

Au niveau de l’Etat et des partenaires au développement

Les besoins spécifiques d’information des partenaires à propos des organisations des producteurs concernent essentiellement, les activités et leur gestion.

Au niveau des Instituts de recherche

  • informations sur les besoins en technologies des producteurs et de leurs organisations,
  • information sur les techniques et technologies développées par les producteurs,
  • informations sur les produits et les résultats des recherches en technique et technologie de production, de conservation et de transformation.

2.3.2 Concurrence

Dans la région de Sikasso, il n’y a pas d’initiative concurrente actuellement.

2.4 Indicateurs de résultats et de performance  du projet.

-         100 % des démembrements sont informés sur la loi d’orientation agricole et les différents textes d’application de la dite loi,

-         100 % des textes de lois et thèmes de plaidoyer sont partagés avec l’ensemble des 7 CLCOP,

-         Les  7 CLCOP utilisent des équipements et supports informatiques pour l’animation au sein de leur cercle,

-         80% des coopératives et associations membres des unions sont informés du contenu des lois et textes du développement rural,

-         100% des unions que composent les CLCOP participent aux  concertations sur le processus d’élaboration des politiques agricoles au Mali,

-         70 leaders d’organisations paysannes soit au moins 3 personnes par union locale correspondant à 10 personnes par cercle dont 21 femmes sont formés à l’utilisation de matériels informatiques et Internet,

-         Les membres du bureau du CRCR se concertent au mois une fois par mois sur les activités,

-         Le nombre de contrats signé avec les radios locales,

-         Les concertations sont organisées dans tous les cercles de la région et la participation aux débats a augmenté de 50%,

-         4 concertations régionales sont tenues par an autour des programmes de développements rural ou les projets de loi concernant le monde rural et les résultats sont publiés sur le site TOGUNET et à travers le réseau agriculture et TIC.

-         les 7 CLCOP ont un siège équipé et animé avec un secrétariat,

-         un débat annuel est organisé sur chacune des filières porteuses de la région,

-         le nombre de recours aux professionnels pour animer les débats à la radio.

2.4.1. Groupes cibles.

  • Les membres des unions des producteurs et les OP (coopératives, associations, unions, fédérations et groupements)
  • Les CLCOP démembrement du CRCR constitué par les représentants des unions et des organisations de producteurs.
  • Le CRCR constitué des délégués des CLCOP de chaque cercle
  • L’A O P P,  la CNOP (organisations professionnelles agricoles nationales.)
  • La CRU (Commission Régionale des Utilisateurs des résultats de la recherche),
  • La Chambre Régionale d’Agriculture,
  • Les collectivités locales (communes, cercles et région)
  • Les radios de proximité

-    Formation en gestion administrative et financière du projet

-    Formation à l’élaboration des rapports technique et financier

-    Formation en comptabilité

-    Formation à l’utilisation des matériels informatiques et de communication (Internet, WIMAX)

-    Formation sur le traitement des données

 
 

Synthèse

 

Niveau

Instance

Actions

Moyens /outils

Régional

CRCR

Collecte les informations au niveau régional et national, traite les informations, échange avec les CLCOP

Réception des réactions et transmission au niveau national

Conférence avec les CLCOP,

Envoie rapports à l’AOPP et CNOP, site TOGOUNET, groupe agriculture et TIC avec

 mail, téléphone etc.

Cercle

CLCOP

- Réceptions de document et information avec le CRCR

- Rencontres d’information avec les délégués des unions

- Réception des réactions des unions, traitement des données

- Envoie des informations au CRCR et autres CLCOP,

Participation aux conférences

Réunions, concertations entre les unions ,

Envoie rapport par mail information par téléphone,

 Participation aux conférences à l’aide de matériel informatique au niveau régional et les autres CLCOP

Diffusion de la position et des recommandations des conférences et concertations.

Unions

Participations aux rencontres au niveau des CLCOP,

Collecte des données,

 Informations des organisations des producteurs (coopératives et associations) au cours d’assemblée ,

Amènent les données et réactions des organisations au CLCOP.

Assemblées générales d’information des organisations membres de l’union,

Avis de réunion à la radio,

Film des rencontres,

Recueil des données aux côtés des organisations à l’aide d’outils (fiches etc.)

 

Commune

Coopératives et association des producteurs

Participation aux rencontres au niveau de l’union.

Rencontre d’information des délégués d’exploitations familiales agricoles  pour recueillir les préoccupations et envoie des délégués à la rencontre de l’union

Assemblée générale des organisations de producteurs

 

V. TARIFICATION ET PROJECTION D’UTILISATION

 

4.1  Services ou applications TIC

 

Les principaux services prévus dans le projet sont organisés autour d’un système permettant aux membres du CRCR et les partenaires de :

 

  • débattre des préoccupations des producteurs membres,
  • Echanger avec les producteurs sur les contenus des textes de lois sur le monde rural (loi d’orientation agricole, foncier, gestion des ressources naturelles, charte pastorale),
  • Partager avec les organisations paysannes le contenu des politiques et programmes de développement,
  • Organiser des concertations avec les producteurs en vue de faire des propositions aux décideurs,
  • Informer les membres du CRCR sur ses activités,          
  • La mise en relation des organisations des producteurs et la dissémination des informations sur les quantités des produits, les prix sur les marchés,
  • La recherche et la diffusion des résultats de la recherche agricole,
  • La recherche et diffusion des informations sur les sources de financements des organisations de producteurs et transformateurs.

 

Pour la durabilité du dispositif, tous les services seront payant. La CNOP et l’AOPP feront une contribution pour la diffusion de la loi d’orientation agricole,  dans le cadre des processus de concertation sur l’élaboration d’autres lois. Un budget échange débat sera sollicité pour chaque processus de concertation. Une contribution forfaitaire de 1000 000 F CFA est demandée chaque année.

 

 

4.2 Utilisateurs

Services

Effectifs des utilisateurs

Désignation des utilisateurs

An1

An2

Informer les membres du CRCR sur les activités qu’il réalise,

7x12mois

7x12mois

CLCOP

Organiser des concertations avec les producteurs en vue de faire des propositions aux décideurs,

 

7x12mois

7x12mois

CLCOP

Echanger avec les producteurs sur les lois, et débattre avec eux des problèmes qu’ils rencontrent en vue de défendre leurs intérêts aux côtés des pouvoirs publics,

 

7x12mois

7x12mois

CLCOP

Aider les organisations paysannes à participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques et programmes de développement rural,

 

7x12mois

7x12mois

CLCOP

>La consultation pour les producteurs des informations sur les quantités des produits demandés, les prix moyens par semaine sur les marchés extérieurs (autres régions du Mali, autres pays)

10x12 mois

15x12 mois

Unions des producteurs/productrices

1x6 mois

1x6 mois

Comité pilotage mangue

 

3x4 trimestres

 

3x4 trimestres

 

Organisme d’appui

> La recherche et diffusion d’informations commerciales (prix quantités) pour les producteurs individuels et la mise en relation avec partenaires

5x4 trimestres

 

5x4 trimestres

Producteurs individuels

> La recherche et diffusion d’informations sur les sources de financements des organisations de producteurs aux niveau des organisations de producteurs en vue de la participation aux foires et autres manifestations commerciales au niveau national et international

 

 

15x2 fois

 

 

 

 

15x2 fois

 

 

Unions des producteurs

 

 

3x2 fois

 

 

3x2 fois

 

 

Organisme d’appui

>La recherche et diffusion d’informations technologiques (les résultats de la recherche agricole sur les maladies, nouvelles variétés etc.) au niveau  des producteurs organisés, et leurs partenaires

 

 

0

 

 

15x12 mois

 

 

Union producteurs

 

 

 

 

  0

 

1x4 fois

 

Commission Régionale Utilisateurs de la recherche

  • La recherche et diffusion d’informations institutionnelles au niveau des producteurs et leurs organisations pour les permettre de résoudre les problèmes organisationnels

 

0

 

15x3 fois

 

Unions productrices

 

 

 

 

 

4x3 fois

 

 

 

Organismes d’appui

 

 

 

Ce projet concerne les membres des 215 organisations de producteurs agricoles des sept cercles de la région de Sikasso soit les 523 215 producteurs et leurs partenaires. Les informations sur ces 215 OP devraient être accessibles à partir du siège du CRCR et ces derniers devraient savoir sur place les services que leur rendent leurs organisations. Ceux ci devraient pouvoir communiquer avec IER Trans.

 

Ils pourront s’informer de l’évolution des prix et sur les marchés au niveau de la région et dans les autres régions du Mali. Le CRCR et les  organisations faîtières nationales membres de la CNOP (AOPP, UNCPM, FEBEBVIM, FENAFR, Plate forme paysanne , SYCOV etc.), les organisations d’exportateurs de produits agricoles (FRUILEMA) et IER Trans. auront des relations d’échange d’information.

Aussi les partenaires techniques comme Jèkasy, ACOD, Helvetas, Trade Mali, les centres de recherche agricole pourraient utiliser les installations pour la diffusion de leurs résultats.

La position de Sikasso aux frontières de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et de la Guinée lui donne une dimension d’intégration sous régionale et offre ainsi beaucoup d’opportunités d’utilisation du système dans le domaine de la commercialisation des produits.

 

5. Plan technique

 

5. 1 Solution technique

Basé sur les recommandations de l’étude technique par IDC (voir Annexe), CRCR a opté pour une solution échelonnée de connexion. En premier lieu, seuls les CLCOP qui ont la possibilité de se brancher sur Internet a travers une connexion partagée avec un CLIC ou un CMC seront connectés. Pour les trois autres CLCOP, un  système WIMAX est envisagé comme solution. Mais comme il s’agit ici d’une technologie de pointe non-expérimentée au Mali jusqu'à présent, cela  fera l’objet d’une étude qui sera réalisée par IICD et IDC avant la fin de la première année.

 

Avant de recevoir les résultats de cette étude et du test il s’agit donc de  doter le CRCR et quatre CLCOP à Sikasso, Bougouni, Kadiolo et Koutiala de matériels informatiques avec des connexions Internet avec  les CLIC et CMC (voir étude IDC en annexe). Cette connectivité leur permettra d’échanger avec tous les niveaux. Ils doivent communiquer avec le CRCR au niveau régional régulièrement et entre eux, et être capable de connecter avec le CRCR, l’AOPP, et la CNOP. Pour se faire tous les CLCOP seront équipés en matériels informatiques. Actuellement la connexion n’étant pas facile encore dans les localités de Kolondièba, Yorosso et Yanfolila, le CRCR va se doter en CDROM,  d’un graveur et d’une caméra digitale. Chaque mois les informations  seront gravées sur les CDROM ; ou les réunions et rencontres au niveau du CRCR seront filmées et envoyées aux trois CLCOP qui à leur tour devraient les copier et multiplier pour les producteurs et leurs organisations. Aussi les localités de Kolondièba et de Yorosso n’ayant pas de réseau d’électrification, il faudra que les CLCOP de ces deux lieux soient fournis de panneaux solaires avec des convertisseurs pour le fonctionnement des matériels.

 

Pour tous les détails sur la solution technique, voir l’étude technique d’IDC en annexe.

 

5.2 Ressources humaines

 

-         le bureau a désigné une équipe de trois personnes pour la gestion du projet. Il se compose somme suit : le Président, un jeune rural, ainsi que la présidente de l’union régionale des femmes rurales de Sikasso. Ces derniers devraient bénéficier d’indemnités qui  sert de frais de remplacement.

 

-         un secrétaire permanent sera recruté. Ce serait un cadre supérieur qui est une personne extérieure.

 

 

-         Un responsable chargé de la communication et de la formation qui est un cadre moyen ayant une expérience en matière de communication à l’internet et d’utilisation de l’outil informatique.

 

-         Un animateur paysan chargé du transport des CDROM, la caméra digitale pour les rencontres au niveau des unions ou des coopératives et des documents entre la région et les cercles. Ce service pourra disparaître à la troisième année quand la connexion sera effective dans tous les cercles.

 

-         Une secrétaire par cercle au niveau des CLCOP et du CRCR (soit 8 secrétaires) pour la gestion des secrétariats.  Leur prise en charge sera assurée par les recettes générées par leurs activités.

 

-          Pour l’entretien du matériel un contrat signé avec un informaticien dans l’entretien et la maintenance.

 

6 Plan d’ execution

 

6 .1 Work break-down

 

-         La réunion d’information du bureau du CRCR sur le projet

Cette réunion aura lieu  au siège du CRCR et regroupera deux représentants par cercle, le président de la Chambre régionale d’agriculture et toutes les autres composantes des organisations faîtières de la région.  Ceci permettra de mieux  informer les acteurs sur le projet  et le rôle de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet. Pendant cette réunion les stratégies de mobilisation des ressources propres du CRCR, des CLCOP et des Unions seront confirmées.

 

-         L’équipe de gestion

L’équipe de gestion du projet composé de 3 membres désignés par le bureau CRCR et de deux personnes extérieures. Il est dirigé par un responsable de projet. Cette équipe est chargée de la mise en œuvre du projet, de la gestion administrative et financière. Le responsable du projet est la personne de contact  qui rend compte aux partenaires et au bureau de l’évolution du projet. Il fournit le rapport trimestriel technique et financier.

 

-         La signature de convention entre le CRCR et IICD.

Cette signature se fera en présence des membres du bureau du CRCR, le président de la Chambre Régionale d’Agriculture et les partenaires techniques.

 

-         Le recrutement du secrétaire permanent et du chargé de communication et formation.

Un avis de recrutement sera lancé par le CRCR après la signature de la convention entre IICD et le CRCR à l’issue duquel un candidat sera retenu pour chaque poste.

 

-         L’achat de matériels informatiques

Un avis d’appel d’offre sera lancé avec des critères prédéfinis pour faire un choix transparent de fournisseur.

 

-         mise à disposition des CLCOP des matériels et transport à leurs sièges,

Les matériels achetés seront partagés entre le CRCR et les CLCOP à la suite d’une rencontre au cours de laquelle chaque CLCOP procédera à l’enlèvement de ses matériels et les transportera. Un document de mise à disposition sera signé entre le CRCR et les CLCOP.

 

-         installation des matériels au niveau des différents sites

 

-          signature de contrat avec une équipe d’informaticien pour l’installation des équipements sur les différents sites.

 

-         Le lancement officiel du projet,

Il aura lieu après la signature de la convention, le recrutement du personnel et l’installation des équipements. Prévu comme une grande fête, il sera sous la présidence des hautes autorités politiques, administratives et techniques de la région de Sikasso ainsi que les responsables nationaux des organisations paysannes.

 

-         Signature de convention avec les radios locales pour la diffusion des informations

 

-         Organisation d’un atelier d’information des partenaires

 

6.2 Horaire de planification

Act.1 Faire la réunion du bureau du CRCR autour du projet,

 

Act. 2 Signature de la convention avec IIDC

 

Act.3 Achat du matériel

 

Act.3 Recrutement du secrétaire permanent et chargé de communication et formation

 

Act.4 Doter les CLCOP en matériels informatiques,

 

Act.5 Installation et contrôle des matériels au niveau CRCR et CLCOP,

 

Act. 6 Former les secrétaires et l’animateur paysan à la gestion des matériels (ordinateurs, appareils photo numérique, caméra digital, graveur et CDROM, téléphone etc.)

 

Act.7 Former les responsables des unions à l’utilisation des matériels à la collecte des informations,

 

Act.8 Former les membres de l’équipe de gestion à utilisation des matériels,

 

Act.9 Lancement officiel du projet,

 

Act.10 Former les membres de l’équipe de gestion à la gestion du projet (élaboration rapport technique et financier, gestion financière, planification des activités),

 

Act11 Former les membres de l’équipe technique au traitement de l’information, et des données,

 

Act.12 Installer les matériels au niveau régional et cercles avec les connexions Internet,

 

Act.13 atelier d’information des acteurs du développement de l’agriculture à Sikasso

 

Act.14 Commencer la collecte des données aux côtés des producteurs et de leurs organisations, des partenaires du monde rural,

 

Act.15 connecter les CLCOP en fonction de la couverture de la région en Internet

 

Act. 16 Etude faisabilité système WIMAX

 

Act.17 installation système WIMAX dans deux cercles

 

Act. 18 extension système WIMAX à tous les cercles

 

Act.19 suivi du projet

6 .3  Séquence critique des activités

Le système sera disponible toute l’année en fonction des besoins d’information des acteurs du développement rural. Par contre la disponibilité des informations commerciales dépend des périodes de production.

7.    Assomptions

La situation actuelle est telle que seul le comportement des partenaires des organisations paysannes constitue des assomptions.

Il est nécessaire que le CRCR développe d’avantage des stratégies de mobilisation des ressources propres par les producteurs. Ceci constitue l’une des conditions de durabilité du projet.

 

Journée d’échange CRCR

PARTENAIRES

 

  • HELVETAS Swiss Intercooperation
  • IICD / C4C
  • AGRITERRA
  • AOPP
  • CNOP
  • APCAM
  • DDC
  • ICCO
  • Text to change
  • OMAES 
  • CRA 
  • Terra Nuova 
  • Sènè Kunafoni Bulon
  • SNV
  • IRPAD
  • Agri-Hub
  • Agri-profocus 
  • Conseil Régionale 
  • Conseils de Cercle 

HAUT

Copyright © 2013. All Rights Reserved.